A l'école des Sorciers

Bienvenue dans l'école virtuelle d'Harry Potter.
 
AccueilPortailFAQMembresGroupesRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Albus Dumbledore

Aller en bas 
AuteurMessage
Albus Dumbledore
Directeur de Poudlard
avatar

Nombre de messages : 492
Age : 25
Niveau magique :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 26/07/2007

Feuille de personnage
Baguette: Baguette de Sureau
Fonctions: Directeur de Poudlard, fondateur de l’Ordre du Phénix et Président du Magenmagot
Hors Rpg : Administrateur-en-chef

MessageSujet: Albus Dumbledore   Mer 24 Aoû 2011 - 15:30

Nom : Dumbledore
Prénoms : Albus Perceval Wulfric Brian
Lieu et date de naissance : 13 juillet 1881 à Terre-en-Lande (Grande-Bretagne)
Résidence : Château de Poudlard
Profession : directeur de Poudlard
Possessions diverses : coffre 713 à Gringotts, le Déluminateur, la Baguette de Sureau
Autres informations : Patronus (phénix), Epouvantard (sa soeur Ariana morte), animal de compagnie (Fumseck)


Apparence physique :
Dumbledore est un homme grand et mince, avec une longue barbe et des cheveux d'un blanc argenté lui arrivant jusqu'à la taille (ils étaient autrefois de couleur auburn). Il possède un visage calme, assez peu ridé par rapport à son âge, avec un long nez aquilin et crochu (il a été cassé lors d'une dispute), et des yeux d'un bleu profond. Lorsqu'il regarde quelqu'un par dessus ses petites lunettes en demi-lunes, celui-ci a l'impression d'être passé au rayon X. Il donne le sentiment d'être toujours débordant d'énergie. Le Professeur Dumbledore est souvent vêtu de larges robes de sorcier richement décorées, ainsi que de chaussures à boucles à hauts talons, et de chapeaux pointus. Par ailleurs, on sait qu'il a sur le genou gauche une cicatrice figurant le plan exact du métro de Londres.


Caractère :
Albus Dumbledore est tout d'abord un homme à l'intelligence hors du commun et un sorcier aux pouvoirs magiques exceptionnels, ce depuis son entrée à Poudlard. Ses aptitudes égalent celles des plus grands mages noirs, cependant il reste très simple et modeste face aux autres, loin du mépris glacé du Ministère. Il est bon pédagogue, puisqu'il a été enseignant une grande partie de sa vie. Il a aussi un esprit autodidacte, éclectique et ne néglige (presque) aucune forme de connaissance. Il est sujet à l'amour (qu'il place au dessus de tout, comme valeur primordiale), à la compassion et à la pitié, et est connu pour toujours laisser une deuxième chance et accorder le bénéfice du doute à des gens plus ou moins respectables. Il respecte tout le monde, même les plus infimes créatures, telles les elfes de maison. Il a une sagesse proverbiale (il ne craint pas la mort ni la souffrance) et une connaissance étendue de l'âme humaine ce qui lui permet de venir en aide aux autres. Enfin il possède un bon sens de l'humour et de l'auto-dérision.
Cependant, l'intelligence de Dumbledore le conduit parfois à être un peu méprisant vis à vis des autres. Il ne juge pas toujours utile de les informer de choses qui les concernent ; car il a aussi un goût pour le caché et le secret, ceci depuis son enfance. Il demande donc souvent à certaines personnes de le suivre aveuglément, ce qui n'est pas sans poser de problème. Il lui arrive parfois aussi de perdre patience et de se montrer assez cassant (bien que cela soit très rare). Sa préférence avouée pour la maison Gryffondor l'amène occasionnellement à être trop partial dans son rôle de directeur et à utiliser sa fonction au bénéfice de la lutte anti-Voldemort (ce qu'on ne peut pas lui reprocher non plus). Ensuite, ses sentiments humains et sa sensibilité particulière l'amènent à commettre des erreurs : il est aveuglé par sa philanthropie et son humanisme, qui lui fait croire que quiconque même s'il est mauvais pourra devenir bon.


Histoire :
Albus Dumbledore est né dans l'été 1881 à terre-en-Lande (petit village anglais). Il vivra là-bas dans les premières années de sa vie, et naîtront après lui son frère Abelforth et sa soeur Ariana. Cette dernière avait des problèmes pour contrôler ses pouvoirs magiques et elle fut un jour agressée par de jeunes Moldus qui la blessèrent. Le père, Perceval, fou de rage attaqua les Moldus et il fut pour cela enfermé à Azkaban, où il mourut. La mère, Kendra, déménagea avec ses enfants à Godric's Hollow, dans le voisinage d'une certaine Bathilda Tourdesac. Ils durent à partir de ce moment garder le secret sur la maladie d'Ariana, pour sa propre sécurité. Quelques années plus tard Kendra mourut également, frappée par une décharge magique involontaire de sa fille. Albus qui venait d'obtenir brillamment ses ASPIC et de sortir de Poudlard couvert d'honneurs et de gloire dut alors s'occuper de sa famille, à son grand regret. Pendant l'été 1899 le jeune Gellert Grindelwald vint séjourner chez sa tante Bathilda, et une amitié se noua avec le voisin Albus. Les deux jeunes gens montèrent ni plus ni moins le projet d'une prise de pouvoir des sorciers sur les Moldus, ceci couplé à l'ardente recherche des Reliques de la Mort qui les fascinaient au plus haut point. Dumbledore, secrètement amoureux de Grindelwald faisait semblant de ne pas voir le mal et l'ambition en lui, et déguisait ses projets sous des dehors humanistes. La situation avec Abelforth, jaloux et resté seul à prendre soin d'Ariana, s'envenima et dans une dispute entre les trois jeunes gens Ariana fut tuée (mais par lequel des sortilèges, personne ne le sait). Grindelwald s'enfuit dans son pays. Ce fut un très dur moment pour la famille Dumbledore, réduite à Abelforth et Albus. A l'enterrement, le cadet frappa son frère au visage, lui cassant le nez.

Le premier devint plus tard barman de la Tête de sanglier à Pré-au-Lard, et le second professeur de Métamorphose au collège Poudlard. Il devint ensuite progressivement directeur de Gryffondor, puis directeur-adjoint. C'est à ce titre qu'il alla tirer le jeune Tom Jedusor de son orphelinat Moldu pour l'amener à Poudlard en 1938. Il observa ses agissements à l'école, curieux et inquiet. En 1943, il ne put arrêter le coupable des agressions mortelles bien que ses soupçons le portent sur Jedusor. C'est lui qui persuada son directeur de prendre le jeune Hagrid, injustement renvoyé, comme garde-chasse. Tandis que le jeune Jedusor quittait l'école, il dut faire face en 1945 à son ancien ami Grindelwald, qui était devenu un tyran dans son pays. Considérant qu'il ne pouvait plus ignorer son devoir face à de tels agissements, Dumbledore rencontra Grindelwald et le vainquit dans un combat spectaculaire, au cours duquel il gagna la Baguette de Sureau. Puis il le fit enfermer en sa forteresse de Nurmengard. A la mort du Professeur Dippet il devient directeur. Petit à petit, la présence de Voldemort et de ses Mangemorts se fit de plus en plus pressante, et la communauté magique entra en état de guerre larvée, puis ouverte. Dans les années 1970 Dumbledore accueillit à Poudlard la génération des parents de Harry (il fit le nécessaire pour que Remus Lupin puisse faire ses études) et fonda l'Ordre du Phénix pour combattre Voldemort.

C'est lui aussi qui à la Tête de Sanglier, recueillit la prophétie de Sybille Trelawney. Une fois qu'il fut certain que Harry Potter et ses parents étaient visés, Dumbledore leur suggéra d'utiliser le sortilège de Fidelitas (qui fut brisé pour les raisons que l'on sait). En 1981, à la chute de Lord Voldemort il s'occupa du destin de Harry et le plaça en sécurité à Privet Drive, préparant en fait longtemps à l'avance le retour du Mage noir. Au moment des arrestations de Mangemorts, il sauva Severus Rogue de la condamnation en se portant garant de lui, et en fit l'un de ses agents les plus importants, prêt à être utilisé si Voldemort devait revenir. On lui proposa de nombreuses fois le poste de ministre de la Magie, qu'il refusa et resta malgré les pressions dans sa chère école de Poudlard. Lorsque qu'il apparut que la Pierre philosophale de son ami Nicolas Flamel était menacée, il la plaça en sécurité dans l'école, peu avant la rentrée scolaire. En 1991, il attend, curieux, l'arrivée du "Survivant" à Poudlard, qu'il avait déposé sur un porche de maison 11 ans auparavant. Il suivra d'un oeil bienveillant et protecteur ses premières rencontres et aventures, du sauvetage de la Pierre Philosophale à la découverte de la Chambre des Secrets, de la rencontre avec son parrain jusqu'à sa participation au Tournoi des Trois sorciers. En 1994 il pressent déjà à travers les troubles qui agitent le monde de la sorcellerie que de noires puissances sont à l'oeuvre. Après le récit que Harry lui fait du retour de Voldemort, Dumbledore tente d'alerter la communauté magique au cours de l'été, mais Fudge et la Gazette du Sorcier aveuglent la communauté magique en servant leurs intérêts. Dumbledore est renvoyé de ses postes de Grand Manitou de la Confédération internationale et de celui de Président du Magenmagot.
Il sait dorénavant que le Ministère est aussi à mettre dans le camp de ses ennemis...


Exemple de RP :
Albus Dumbledore, directeur de Poudlard, était absorbé par une activité de premier ordre : il déballait un Chocogrenouille. Quelque part dans le bureau circulaire, une horloge (sûrement cachée par les nombreux intstruments et bibelots d'argents disposés sur les tables ou dans les vitrines) sonna neuf heures. Dumbledore leva brièvement la tête, puis se concentra sur le paquet de plastique coloré qui refusait de se déchirer. En un coup de baguette, Dumbledore le fendit en deux puis engloutit la grenouille de chocolat avant qu'elle ne s'échappe. Il avait retrouvé la friandise dans la matinée, tandis qu'il cherchait un formulaire oublié dans un tiroir de son bureau. A l'intérieur du paquet restait encore une carte qu'il extirpa. Sur la photo centrale, il vit alors son propre visage qui lui souriait : les yeux d'un bleu profond, les lunettes en demi-lune, la moustache argentée et les rides qui sillonnaient ses tempes. C'était toujours une étrange expérience que de retrouver sa propre carte de Chocogrenouille. Il ne se souvenait plus où il avait acheté ce paquet-ci... Aucune importance, il se remit au travail.

Ce soir, il devait rédiger une lettre à l'attention du Ministre de la Magie : comme toutes les semaines, celui-ci le harcelait pour obtenir de lui qu'il abandonne son ambition de trouver lui-même un poste de professeur de DCFM. Pour l'instant cependant, Dumbledore avait été assez malin pour esquiver ces tentatives. Il enverrait cette lettre par hibou-express dans la soirée, et elle parviendrait à Cornelius Fudge à son arrivée au Ministère, le lendemain matin. Dumbledore se contentait de quelques heures de sommeil par nuit, et c'était une grande chance car un personnage important comme lui, qui jouait de si grands rôles dans le destin du monde magique, ne pouvait se permettre de perdre du temps. Cependant, avec le grand âge il arrivait que Dumbledore chancelle légèrement sur ses jambes ou ait du mal à se concentrer lorsque minuit approchait.

Fumseck le phénix passa en volant devant la fenêtre, laissant pendant quelques instants une traînée rouge devant les yeux de Dumbledore tandis qu'il se dirigeait vers la Forêt interdite. Les phénix, ces grands oiseaux de feu, ne craignent jamais le froid d'une nuit d'hiver, mais éclipsent par leur lueur incandescante celle des étoiles et de la lune. Reportant une nouvelle fois son regard sur la lettre, Dumbledore allait tremper sa plume dans son encrier lorsque retentirent trois coups discrets frappé à la porte de chêne. Se demandant qui pouvait bien venir le voir à une heure pareille, Dumbledore dit d'une voix forte :

"Vous pouvez entrer !"

Présence prévue sur le forum : plusieurs fois par semaine

VALIDE
par Albus Dumbledore, le 24/08/11

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alecoledessorciers.forumactif.com
 
Albus Dumbledore
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Présentation d'un des decsandant d'albus dumbledore]
» Les Phénix d'Albus Dumbledore
» Les sombres secrets d'Albus Dumbledore
» Albus Dumbledore
» Albus Dumbledore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A l'école des Sorciers :: Hors-R.P.G. :: Présentation de votre personnage-
Sauter vers: